Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…

CULTE 1934 ! « ETNOGRAFIA ANGOLANA »

juin 18th, 2013

-

AFRICA OCCIDENTAL PORTUGUESA, MALANGE E LUNDA
Fernando Mouta – Litografia Nacional. Porto, 1934 (1000 exemplaires)
Monographie : Africa Ocidental Portuguesa. (Malange e Lunda)
Lundas, Bângalas, Bondos, Bapendes, Quiôcos, Jincas, Songos, Mussocos.

-

Sur la carte ethnographique qui accompagne « Les peuplades indigènes de l’Angola » de F. Diniz, le bassin du Cassaï, à l’extrême nord est occupé par une tribu désignée par le nom de Peindes. Par deux fois, une référence est faite à cette peuplade comme ayant primitivement habité la région des Bangala, entre le Lui et le Cuango. Poursuivis par les Quiôcos, les Peindes, se scindèrent en deux branches qui s’établirent l’une dans la vallée de Cuilo (Bapindi), l’autre dans celle de l’Ubué (Bapende).
-
« Lors de notre arrivée, dans le petit village (Bapindi) que nous visitâmes, nous y rencontrèrent des femmes aux vêtements réduits au minimum : une simple frange entoure le torse décoré de nombreux tatouages Bushongos. Aussi bien le nez et le lobe des oreilles sont percés, adornés d’objets légers…
Concernant les Lunda, disséminés dans tout le district et surtout sur la rive gauche du Zambèze, la gravure N°31 nous montre un chef « soba » de cette race. Il arbore sa « quijinga », emblème de sa souveraineté, imposée par le Muatianvua et qui est un délicat travail de verroteries de toutes les couleurs ».
Fernando Mouta (extrait)

Edité à l’occasion de la première Exposition Coloniale Portugaise de Porto en 1934, ce rare et superbe album relié de cuir, est consacré aux populations du nord de l’Angola. Ingénieur en chef et directeur de la « Missão Geológica de Angola », Fernando Mouta les connaissait parfaitement pour avoir traversé lors d’une mission d’études les districts du nord du pays, Malange et Lunda.
Planches lithographiées de haute qualité.
Papier épais et ancien de fabrication artisanale.
Dix pages de textes présentant les ethnies rencontrées, précèdent les 50 planches photos en N/B.
Chaque tribu fait l’objet d’un descriptif historico-ethnographique.
Les textes sont rédigés en français, anglais et portugais.
Les clichés sépia sont pris au sein de « sanzala » (village).
Les penteados (coiffures) superbes, sont les témoignages du goût pour l’ornementation de ces peuples, immortalisés pour toujours…
-
illustrations en N/B
60 pages dont 10 de textes, 34 x 25 cm
livre relié en français, anglais et portugais, couverture cartonnée, relié en cuir
livre de bibliothèque
-

etnografiangolana_001.jpgetnografiangolana_002.jpgetnografiangolana_003.jpg

etnografiangolana_004.jpg

etnografiangolana_007.jpg

etnografiangolana_008.jpg

etnografiangolana_009.jpg

etnografiangolana_010.jpg

etnografiangolana_011.jpg

etnografiangolana_012.jpg

etnografiangolana_013.jpg

etnografiangolana_014.jpg

etnografiangolana_015.jpg

etnografiangolana_016.jpg

etnografiangolana_017.jpg

etnografiangolana_018.jpg

etnografiangolana_019.jpg

etnografiangolana_020.jpg

etnografiangolana_021.jpg

etnografiangolana_022.jpg

etnografiangolana_023.jpg

etnografiangolana_024.jpg

etnografiangolana_025.jpg

etnografiangolana_026.jpg

etnografiangolana_027.jpg

etnografiangolana_028.jpg

etnografiangolana_029.jpg

etnografiangolana_030.jpg

etnografiangolana_031.jpg

etnografiangolana_032.jpg

etnografiangolana_033.jpg

etnografiangolana_034.jpg

etnografiangolana_035.jpg

Cliquez sur le lien ebay pour nous y retrouver en tant que taille_doucier !

 

Comments

2 Comments

RSS

Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…