Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…

« PICASSO AFRIQUE ÉTAT D’ESPRIT »

septembre 15th, 2012

-

Jacques Kerchache
Centre Georges Pompidou, Centre de création industrielle, 1995

Catalogue d’exposition d’une carte blanche à Jacques Kerchache
(8 novembre 1995 au 8 janvier 1996)

Dans ce rare catalogue difficile à trouver, Jacques Kerchache rend hommage à Malraux, et tente d’y préciser ce qui unit l’art de Picasso et celui des sculpteurs africains.

Dans son intervention au Colloque sur l’art nègre, André Malraux avait noté :
« Ce n’est pas parce que tel masque est meilleur que telle sculpture grecque, que le phénomène africain s’est imposé au monde. C’est parce qu’à partir du jour où Picasso a commencé sa période nègre, l’esprit qui avait couvert le monde pendant les millénaires, et disparu pendant un temps très court, cet esprit a retrouvé ses droits perdus ».

Kerchache conclut, s’adressant à Picasso : « Merci ! Grâce à vous je n’ai pas regardé l’art africain comme une production inscrite dans l’histoire mais artiste par artiste, sculpture par sculpture »…

L’ exposition se propose de rendre compte des correspondances qui existent
entre la sculpture de Picasso et la sculpture africaine.

Kerchache met en parallèle douze œuvres de Picasso et vingt-deux œuvres d’art primitif afin d’en souligner les correspondances et leur dialogue réciproque, mettant ainsi en exergue l’inventivité de l’artiste au-delà de sa culture d’appartenance.

illustrations en N/B
64 pages, 16 x 21 cm
livre broché, couverture souple

Cliquez sur le lien ebay pour nous y retrouver en tant que taille_doucier !

Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…