Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…

« GRADHIVA » MUSÉE DU QUAI BRANLY

novembre 17th, 2014

-
Musée du Quai Branly, 2007

Dossier «Voir et reconnaître, l’objet du malentendu»
Coordonné et présenté par Jean-Pierre Goulard

L’étude des taxinomies, leurs rapports avec l’organisation sociale et plus généralement avec la culture, constituent autant de questions classiques en anthropologie. Depuis Mauss, Durkheim ou Lévy-Bruhl, c’est bien de la variabilité culturelle des catégorisations dont il est question. Ce dossier aborde, de façon interdisciplinaire, le problème de l’adéquation de l’idéal et du réel, en privilégiant l’étude des malentendus, des méprises, des équivoques. Comment reconnaître un objet, une image, une personne ? De l’Amazonie aux îles Salomon, en passant par l’Europe et le Dahomey, c’est à un regard sur le regard que les auteurs nous convient ici.

- Laurent Barry, L’homme de qualité
- Béatrice Fraenkel, L’invention de l’art pariétal préhistorique. Histoire d’une expérience visuelle
- Jean-Pierre Goulard, Le sauvage en général
- Dimitri Karadimas, Yurupari ou les figures du diable. Le quiproquo des regards croisés
- Sandra Revolon, Sacré curios. Du statut changeant des objets dans une société mélanésienne (Aorigi, à l’est des îles Salomon)
- Gaëlle Beaujean-Baltzer, Du trophée à l’œuvre : parcours de cinq artefacts du royaume d’Abomey
Entre 1893 et 1895, des officiers français donnent au musée d’Ethnographie du Trocadéro une partie du butin de guerre saisi au Dahomey, vingt-sept objets exactement. Cet article propose de retracer la « biographie » de cinq de ces trophées. L’exposition de ces œuvres de grande taille, a encouragé les chercheurs à en savoir plus et leur diffusion publique a contribué à leur réputation dans le monde, incitant le gouvernement béninois à en commander des copies pour le musée d’Abomey. Enfin, à Paris, depuis 2000, certains de ces artefacts sont reconnus comme des chefs-d’œuvre universels et d’autres comme des remèdes contre l’amnésie historique, transformant timidement mais ouvertement le musée en lieu de mémoire de l’histoire coloniale.

Études et essais

- Vincent Debaene, Les « Chroniques éthiopiennes » de Marcel Griaule. L’ethnologie, la littérature et le document en 1934
Publié en 1934, « Les Flambeurs d’hommes » de Marcel Griaule relate la première « mission Griaule », en 1928, dans la région du Godjam en Ethiopie. Quoique oublié aujourd’hui, l’ouvrage mérite qu’on s’y arrête à nouveau en raison de quelques singularités qui le rendent tout à fait unique et sans équivalent dans l’ensemble des récits ethnographiques du xxe siècle. Les Flambeurs d’hommes témoigne en particulier du rapport coupable de l’ethnologie à la littérature.

- Marie-France Fauvet-Berthelot, Leonardo López Luján et Susana Guimarães, Six personnages en quête d’objets. Histoire de la collection archéologique de la real Expedicion Anticuaria en Nouvelle-Espagne / Histoire d’une collection atzèque

illustrations en N/B
132 pages, 27 x 20 cm
livre broché, couverture souple
occasion

gradhiva_002.jpg

gradhiva_003.jpg

gradhiva_004.jpg

gradhiva_005.jpg

gradhiva_006.jpg

gradhiva_007.jpg

gradhiva_008.jpg

gradhiva_009.jpg

gradhiva_010.jpg

gradhiva_011.jpg

gradhiva_012.jpg

gradhiva_013.jpg

gradhiva_014.jpg

Cliquez sur le lien ebay pour nous y retrouver en tant que taille_doucier !

Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…