Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…

« JUMEAUX PYGMÉES BAKA » CAMEROUN

octobre 27th, 2011

-
Rare et atypique paire de jumeaux pygmées fétiches « Baka » du Cameroun.
Belle patine d’usage couleur miel. La position des mains, sur le ventre ainsi
que les colliers en corde sont typiques des statuettes pygmées.

Premiers habitants de la forêt camerounaise, les pygmées Baka constituent
une minorité totalement marginalisée, tant sur le plan social, qu’économique
ou politique. Ils vivent dans la province de l’Est et du Sud du pays.
C’est le groupe pygmée le plus important.

Chez les Baka, quand une femme a des jumeaux, elle reçoit la chance de Dieu.
Les jumeaux portent chance. Ils ont le « Nganga » de Dieu avec eux.
A leur naissance, on cache le placenta, bala-lè, « camp de l’enfant »
dans un tronc de fromager « kùlo », mais il ne faut pas le mettre dans un endroit mouillé, car cela amoindrirait son pouvoir.

Si quelqu’un est malade, les jumeaux ont le pouvoir de guérir avec leur salive.
Ils peuvent donner la chance ou la malchance, il faut donc rester en bons termes avec eux.

Après l’enfantement des jumeaux, on prend le placenta qu’on fait sécher et calciner. Ce charbon est gardé dans les cornes « manga » d’antilopes.

Au moment de la grande chasse, on fait des scarifications à l’intérieur de la main qui jette la lance, pour rendre le coup de lance « koma » (infaillible).
Si quelqu’un est malade, le jumeau met sa salive dans ses mains et vient toucher le malade.

Celui-ci va guérir, car les jumeaux sont aussi guérisseurs.
Ils ont aussi le don de « voyance ». Même morts, un seul os, par exemple un tibia
de jumeau, peut servir à voir.

Milieu du XXème siècle.
hauteur  : 33 cm / largeur du socle : 20 cm
bois dur, dense et lourd
cordelettes tressées autour du cou et de la ceinture
belle patine couleur miel.

 















Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…