Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…

TISSU ANCIEN KUBA « SHOOWA » VELOURS DU KASAÏ

octobre 27th, 2011

-

TISSAGE TRADITIONNEL DU CONGO EN RAPHIA

Petit tapis en provenance de l’ethnie Shoowa, en velours de raphia.
Les motifs sont la reproduction des scarifications ethniques des Kuba.
On les nomme également velours du Kasaï.

Chez les Kuba les hommes ont la charge de préparer les fibres végétales qui vont servir à la fabrication de ce type d’étoffes. Ces velours sont obtenus à partir d’une simple trame de raphia, qui va être traversée de part en part d’un fil de raphia qui va être coupé à un centimètre de la trame sur la face avant.
Ce sont de jeunes pousses d’un arbre de la famille des palmiers qui va donner
la fibre de raphia. Cette fibre ne peut pas être filée comme le lin ou le coton, mais nécessite d’être nouée.

Une fois les fibres prêtes, les broderies sont confiées aux femmes enceintes, qui vont y consacrer de nombreuses heures de travail, voire parfois des années pour les pièces les plus complexes, ce qui en fait un objet extrêmement précieux.
Les textiles en raphia et velours ont une longue tradition en Afrique.
Les récits des voyageurs portugais au 16e et 17e siècles décrivent ces tissus
utilisés comme monnaie dans le Royaume du Kongo.

Peu de ces tissus anciens ont survécu en Europe. Le lieu d’origine était le « Zaïre », aujourd’hui la République démocratique du Congo.
Ils provenaient du royaume Kuba et des voisins, tel que le Bushoong.
Le Royaume Kuba était une agglomération de divers groupes ethniques, fondée  au début du 17e siècle. Elle couvrait la zone de collines bordées par les rivières Kasaï et Sankuru.

Les Kuba sont arrivés dans ce domaine au 16e siècle.
Les Shoowa, autre groupe ethnique les ont rejoints, dans le milieu du 17ème siècle.
Ils se distinguent par des dessins complexes et graphiques.
Aujourd’hui, objets décoratifs, ils sont encadrés ou mis sous verre.

Dimensions : 39 x 30 cm

Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…