Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…

« LE FÉTICHISME CHEZ LES ACHANTI » RITES AFRICAINS

octobre 29th, 2013

Edmond  Perregaux, Édition originale

Bulletin de la Société Neuchateloise de Géographie, Tome XI

Une des études les plus intéressantes auxquelles un missionnaire puisse se livrer est bien celle de la religion du pays qu’il habite ; elle lui fera comprendre les mœurs et les institutions de la contrée qu’il désire évangéliser.

L’idée d’un Dieu créateur, d’un Dieu tout-puissant se retrouve chez les populations achanti de la Côte d’Or. On le désigne sous le nom d’Onyame, ce qui veut dire proprement : L’Être supérieur.

La foi en un Dieu vivant et supérieur semble faire corps avec la langue même des Achanti et remonter aux premiers temps de leur histoire. Ces notions sur la divinité leur appartiennent-elles bien en propre ou les ont-ils reçues des Européens ?

Les Achanti reconnaissent l’existence d’un Père supérieur qu’ils adorent. Ils lui consacrent d’ordinaire un tronc d’arbre qu’ils ont coupé dans la forêt et qu’ils ont transplanté dans la cour intérieure de leurs huttes; ils le nomment Onyame dua, arbre de Dieu, placent à son sommet une sorte d’écuelle en terre et y versent leurs offrandes.

Chaque fois qu’ils boivent du vin de palme ils en répandent à terre quelques gouttes avant de le porter à leurs lèvres et ils font de même quand ils mangent leur fufu. Si vous leur demandez la signification de cet acte, ils vous répondront (qu’ils remercient Dieu). C’est donc bien un certain culte qu’ils rendent.

Chaque indigène a son dieu personnel, son smnàvi, que nous pourrions aussi appeler amulette, talisman, charme. Vous le verrez offrir à son fétiche des libations de vin de palme ou d’eau-de- vie, de l’huile de palme, du maïs, des poules, etc. , ou bien vous le verrez enduire son fétiche de sang de bélier ou de mouton.

Il l’invoque dans toutes les circonstances de sa vie et s’attend toujours à voir sa prière exaucée. Il se livre aussi à toutes sortes de rites et de pratiques qui n’ont aucune connexion avec l’objet de sa prière.

Autres sujets : La Perse (Elisée Reclus) – L’invasion des Zoulous dans le sud-est africain – Excursion au Kamerun – Voyages en Abyssinie – Les osselets divinatoires au Sud de l’Afrique (H.A. Junot)

- Le fétichisme : page 120 à page 136

illustrations en N/B
320 pages (16 pages pour le Fétichisme), 27 x 21cm
livre broché, couverture souple
occasion

swiss-achanti_002.jpg

swiss-achanti_003.jpg

swiss-achanti_004.jpg

swiss-achanti_005.jpg

swiss-achanti_006.jpg

swiss-achanti_007.jpg

swiss-achanti_008.jpg

Cliquez sur le lien ebay pour nous y retrouver en tant que taille_doucier !

Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…