Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…

« LES N’ZIMBU, MONNAIE DU ROYAUME DE CONGO »

septembre 3rd, 2012

RARE 1953 !
LES MONNAIES COQUILLAGES CONGO ANGOLA
Dr. Edmond Dartevelle
Bulletins et Mémoires de la Société Royale Belge d’Anthropologie et de Préhistoire, 1953
Etude rédigée par E. Dartevelle sur les monnaies traditionnelles du Congo

La monnaie est une commodité autour de laquelle la communauté qui l’a choisie se fédère.
Dès leur arrivée sur les côtes occidentales de l’Afrique, les premiers navigateurs portugais furent confrontés au problème du paiement et de la monnaie.

Les Portugais s’adaptèrent aux demandes de leurs interlocuteurs, et des habitudes régionales convenant aux uns et aux autres se mirent en place.
Des produits standardisés jouèrent le rôle de monnaies lors de ces opérations.

Au XVIe siècle, les commerçants circulant sous bannière portugaise furent accueillis à bras ouverts par le « Mani », souverain du Congo, qui leur imposa d’adopter les monnaies traditionnelles locales. Ainsi, les Portugais découvrirent les mécanismes de fonctionnement des monnaies détenues par ce souverain :  pièces de raphia, macuta, et les n’zimbu ou coquilles de Y Olivancillaria nana.

Le n’zimbu était la monnaie réclamée par le souverain, lors du paiement de l’impôt. Les Portugais tentèrent de mettre la main sur le lieu de récolte de ces coquilles. N’y réussissant pas, ils firent transporter des coquilles semblables du Brésil qu’ils mêlèrent, un peu plus tard, à des cauris. Le pouvoir congolais, ainsi affaibli, offrit moins de résistance à l’extension des Portugais sur la côte.

Ouvrage rare.

illustrations en N/B (photographies – croquis – cartes dépliantes)
- iconographie abondante et de belle qualité.240 pages, 25 x 17 cm
livre broché, couverture souple (tranche un peu usée)




















Cliquez sur le lien ebay pour nous y retrouver en tant que taille_doucier !

Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…