Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…

« PROVERBES LÉGENDES ET CONTES FANG », 1905

octobre 29th, 2013

Edition originale

Bulletin de la Société Neuchateloise de Géographie, Tome XVI

Proverbes, légendes et contes Fang.

C’est l’étude de Henri-A. Junod sur les Ba-Ronga qui a donné à l’auteur l’idée de recueillir tout ce qui intéresse l’ethnographie et le folklore des Fang, tribu de la grande race Bantou, et si mal connue jusqu’ici à cause de son éloignement de la côte, de sa férocité proverbiale et de son anthropophagie.

Ils habitent les montagnes et le haut pays qui dominent immédiatement la région du Gabon. Quoique barbares et sous plus d’un rapport à demi sauvages, ils constituent un peuple remarquable dans cette partie du continent.

De toutes les tribus qui habitent l’estuaire du Gabon et ses affluents, « celle chez laquelle les caractères diffèrent le plus du type soudanien, est celle des Mfâng ». Peuple de la grande forêt équatoriale, ils sont surtout connus pour leur statuaire exceptionnelle et pour leurs épopées.

Le père Henri Trilles, missionnaire du Saint-Esprit au Congo français, a séjourné pendant 10 ans chez les Fang. Il a été l’un des premiers Européens à entrer en contact avec eux à la fin du XIXe siècle.

Il a recueilli un large échantillon de contes et de textes mythiques qui constituent encore de nos jours, malgré leurs travers d’époque, un ensemble inestimable.

Ce folklore renferme trois parties bien distinctes : les Proverbes, les Légendes et les Chants.

Les Proverbes et Sentences donnent une idée assez exacte d’un peuple. C’est là qu’il se fait pour ainsi dire le mieux connaître, qu’il se livre sans y penser et dévoile les aspirations les plus secrètes de son âme, ses habitudes les plus invétérées.

Les Légendes, à leur tour, jettent un jour tout particulier, d’abord sur les origines de la race, puis sur les traditions, le culte, les ancêtres et enfin en dernier lieu peignent souvent le peuple lui-même au naturel, le petit peuple surtout.

Puis les Chants ouvriront un nouvel horizon. Tantôt ils célébreront la gloire des aïeux, les hauts faits de jadis, tantôt ce seront des chants de guerre, de danse ou de mariage : infailliblement, on les trouvera dans toutes les cérémonies religieuses, dans toutes les fêtes de fétiches.

Autre sujet : A. Schenk. Notes sur dix crânes du Congo français

- Proverbes, légendes et contes fang : page 49 à page 296

illustrations en N/B
384 pages (247 pages pour Proverbes, légendes et contes fang) , 27 x 21cm
livre broché, couverture souple
occasion

contes-fang_002.jpg

contes-fang_003.jpg

 

contes-fang_005.jpg

contes-fang_006.jpg

contes-fang_007.jpg

contes-fang_008.jpg

contes-fang_009.jpg

contes-fang_010.jpg

Cliquez sur le lien ebay pour nous y retrouver en tant que taille_doucier !

Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…