Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…

« DE L’AUTHENTICITÉ DES SCULPTURES AFRICAINES »

août 19th, 2012

Les critères d’ancienneté et d’authenticité
Henri Kamer
(Supplément de la revue fondée par Raoul Lehuard
« Art d’Afrique Noire » 1975)

Rédigé par Henri Kamer (Président de l’Association Internationale des Experts),
cet  important essai de référence a pour but de nous faire mieux appréhender
les notions d’authenticité et d’ancienneté dans les Arts d’Afrique.

« Un objet africain authentique est par définition une sculpture exécutée
par un artiste appartenant à un village traditionnel et destiné à l’usage de sa tribu dans un but de rituel ou fonctionnel mais non lucratif.

Ceci constitue l’une des premières différences fondamentales
entre les arts dits primitifs, et les autres formes d’art qui ont été créées
pour être revendues »
Henri Kamer

Le prix des objets d’art nègre, montant depuis 30 ans à une allure vertigineuse,
les pièces les plus recherchées ont développé une activité :
la fabrication et le commerce de copies et de faux
Les critères d’authenticité des objets d’art autre que les arts primitifs sont  déterminés à la fois par l’auteur, le lieu et la date de création, la matière employée et au besoin la technique de fabrication.

L’authenticité en art africain n’a aucun rapport avec la date de création.
Il ne faut pas tenter de rattacher une sculpture africaine à une date précise mais plutôt essayer d’analyser son style et surtout déterminer les raisons
pour lesquelles elle a été fabriquée. L’art nègre est un « art de début ».
Le sculpteur qui crée ces fétiches et ces masques le fait,
sans aucune arrière-pensée de profit…

Les sculptures authentiques se classent en trois catégories principales :

- 1) les objets de la première période appelée « art du début », venant directement des traditions ancestrales de la brousse et de la forêt africaine.
Ces créations originales et pures n’ayant subi aucune influence extérieure.
Ces pièces très rares sont évidemment les plus recherchées.

- 2) les objets de la période intermédiaire, toujours travaillés dans le style des précédents, mais qui ont subi des altérations dues aux apports étrangers à l’ethnie.

- 3) le style des objets de la troisième période a des caractéristiques de décadence certaine dues à une grande influence étrangère.

illustrations en N/B
40 pages, 21 x 27 cm
livre broché en français et anglais, couverture souple

Cliquez sur le lien ebay pour nous y retrouver en tant que taille_doucier !

Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…