Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…

RARE LIVRE CULTE ! « SHANGO IN THE NEW WORLD »

août 19th, 2012

-
William BASCOM
African and Afro-American research institute, 1972

University of Texas at Austin, 1972

Le 4 décembre à Cuba c’est la fête de la Santa Barbarà (Sainte Barbe) qui est assimilée à Shango, divinité majeure, (orisha) de la religion des yoruba d’Afrique dont le culte est pratiqué à Cuba (Santerìa).

Shango symbolise l’énergie du feu et de la foudre : il est considéré comme le dieu des tambours de la fête de la virilité; ses couleurs sont le rouge et le blanc.
Son attribut est la double hache qui symbolise la foudre de Dieu.

Dans la mythologie Yoruba, c’était un ancêtre royal car il était le troisième roi du royaume d’Oyo. Son règne s’est fortement développé durant la période coloniale, et s’est étendu sur les pays du nouveau monde.

De nombreux esclaves venus des régions culturelles yoruba furent amenés dans les Amériques pour travailler dans les plantations de sucre.
C’était la traite des Noirs.
Ces esclaves apportèrent avec eux leurs propres traditions religieuses, y compris une tradition de transe de possession pour communiquer avec leurs ancêtres et divinités, l’utilisation du sacrifice animal, la pratique des danses sacrées.
De nos jours, l’esprit de Shango est vénéré à travers le Nouveau Monde, et plus particulièrement dans les Îles de Cuba et de Trinidad.
William Bascom, éminent anthropologue, après nous avoir rappelé les fondamentaux du culte voués à Shango, présente les variantes des cultes qui lui sont rendus.
Du Candomblé de Salvador et de Recife, à la Santeria de Cuba, ces variantes sont examinées.

illustrations en N/B
23 pages, 15 x 23 cm
livre broché en anglais
couverture souple

Cliquez sur le lien ebay pour nous y retrouver en tant que taille_doucier !

Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…