Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…

« THE ART OF PRIMITIVE PEOPLES »

octobre 2nd, 2012

-

LA COLLECTION J.T. HOOPER, ART AFRICAIN ET OCEANIEN

James Thomas Hooper, Cottie Arthur Burland Fountain Press, 1953 (first edition)

James Thomas Hooper (1897-1971) était l’un des plus grands collectionneurs d’objets ethnographiques extra-européens.

Né en 1897 dans le Nord Wraxall-Wiltshire en Angleterre, il commence à collectionner dès 1912 lorsque son père lui offre une lance océanienne. Devenu employé du Thames Conservancy Board, il deviendra un collectionneur passionné et passionnant.
A la recherche de pièces intéressantes, il courait les marchés aux Puces et les petites boutiques d’antiquités de l’Angleterre rurale, achetant aussi dans les maisons de ventes et les musées privés.
Hooper effectuait également de nombreux échanges avec d’autres vendeurs comme William Ockelford Oldman et Kenneth Athol Webster. Avec ces deux derniers, dans les années 1950, il comptait parmi les plus grands collectionneurs britanniques d’Art Tribal.

Il constitua une importante collection d’objets ethnographiques. En 1953, il co-écrit avec C. A. Burland, l’ouvrage intitulé « The Art of Primitive Peoples ». L’ouvrage porte sur les arts d’ Océanie, d’Amérique de l’Ouest et du Congo, et est illustré par les objets de sa collection. Sa collection a été vendue chez Christie’s entre 1976 et 1977, et eut un succès retentissant.
Les plus grands musées (British Museum et Metropolitan Museum of Art) possèdent aujourd’hui des œuvres issues de la collection Hooper.

illustrations en N/B
(116 photos de spécimens dans la collection de J. T. Hooper)
168 pages, 22 x 17 cm
livre relié en anglais, couverture cartonnée

Cliquez sur le lien ebay pour nous y retrouver en tant que taille_doucier !

Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…