Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…

« WAREGA IVORIES »

septembre 4th, 2012

LEGA BWAMI KINDI MAGINDA INITIATIONS
Ladislas Segy
Zaïre / N. Decleene : G. Malengreau, 1951

Les Warega ou Lega (au singulier) sont un peuple forestier d’Afrique centrale établi principalement en République démocratique du Congo à l’est de la rivière Lualaba, jusqu’aux frontières du Rwanda et du Burundi.

La société de Balega est une société à caste où c’est la caste qui exerce le pouvoir sociopolitique. La caste de Bwami est une société ésotérique hiérarchisée qui incarne le pouvoir social et politique de Balega.

La caste de Bwami connaît une stratification de sept degrés où les castes supérieures dirigent la confédération. Les sept stratifications du Bwami sont : Bwami, Bombwa, Bubake, Pungyu , Ngandu, Iyananio, Kindi.

Le Bwami est l’institution autour de laquelle se structure toute la société. Les Bami (singulier : Mwami) sont les membres de cette société. Tout individu pouvait devenir Mulega en intégrant la tradition et la culture Kilega par la voie des initiations.

Toute la vie est une initiation permanente à travers une institution initiatique, le Bwami. C’est une initiation des adultes de deux sexes ou la grande initiation ne se fait pas individuellement mais en couple (Mwami + Ishiba).
Les Masengo (objets) utilisés dans les rituels d’initiation, peuvent inclure des matériaux naturels, appelés Mitume, et des figurines anthropomorphes sculptées dans du bois, de l’os ou de l’ivoire et créés spécifiquement à des fins Bwami (binkungankunga).
Utilisés dans les initiations Bwami, ces éléments sont les convoyeurs de la sagesse Lega et des traditions. Les figurines en bois sculpté d’animaux et d’humains (kalmbangoma) sont utilisées pour les deux classes supérieures du Yananio et Kindi, les sculptures en ivoire ne sont réservées qu’à la classe du Kindi .
Seuls les membres Bwami du plus haut rang, celui de « lutumbo lwa Kindi », ont le droit de posséder une statuette anthropomorphe en ivoire.

Ces figurines Maginda sont les objets les plus convoités et les plus élevés.
Ces objets en ivoire sont considérés comme des sources dotées d’énergies ou de pouvoirs surnaturels pouvant soit nuire ou aider leur propriétaire. La lourdeur de l’ivoire indique une concentration du pouvoir et la surface lisse et dure de la matière sert de métaphore pour la force physique et morale souhaitée par les membres Bwami.

Ces figurines en ivoire sont transmises de génération en génération, mais seulement à ceux de niveau égal. Elles sont très puissantes car considérées « chargées » de la puissance spirituelle de tous les propriétaires précédents…

* NOTA : Il ne s’agit pas ici d’une copie mais d’un tiré à part de la revue Zaïre (VI, 5) publié par les éditeurs de la revue.

illustrations en N/B
14 pages, 15 x 24 cm
livre broché en anglais, couverture souple

Cliquez sur le lien ebay pour nous y retrouver en tant que taille_doucier !

Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…