Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…

« LA SOCIÉTÉ DES MWAMI CHEZ LES WAREGA »

septembre 4th, 2012

-

Docteur J. Maes
Pro medico – Lambiotte Frères, 1933

Jusqu’aux années 50, date de son interdiction, le Bwami était une association zaïroise jouant un rôle économique, politique et social mais, contrairement à de nombreuses sociétés d’Afrique de l’Ouest, sans fonction religieuse. Toute la vie est une initiation permanente à travers une institution initiatique, le Bwami.
Le Bwami est une initiation des adultes de deux sexes ou la grande initiation ne se fait pas individuellement mais en couple (Mwami + Ishiba).

L’association, ouverte aux hommes et aux femmes, n’était pas une société secrète.  Par contre des rites de passage marquaient les étapes à franchir et ces cérémonies demeuraient secrètes.

La petite initiation des garçons est appelée Bwali et celle des filles est appelée Iyano. Le Bwami comportait 4 grades et chaque grade des niveaux. Les niveaux étaient différents pour les hommes et les femmes mais une épouse devait avancer dans les grades au fur et à mesure que son mari avançait.

Arrivé au grade suprême (le Kindi), le mari ne pouvait progresser que si sa femme atteignait elle aussi le dernier grade (Kanyamwa) pour les femmes.

Sommaire
La peinture française moderne : Ingres, par Jean Daniel Maublanc (6 pages).
La société des Mwami chez les Warega, par J. Maes (3 pages).
Les fées auprès des berceaux, par Boutarel (6 pages).
La rose dans la légende, par Gertrude Rocher (6 pages).

illustrations en N/B
30 pages, 15 x 24 cm
revue brochée, couverture souple

-

Cliquez sur le lien ebay pour nous y retrouver en tant que taille_doucier !

Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…