Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…

RARE ! « LE CULTE DU CHANVRE » 1938

janvier 31st, 2012

-

KALEMBA-MUKENGE FONDATEUR DU RIAMBA – Dr J. Maes
Pro Medico 1938 N° 4, Produits Lambiotte Frères – 1938

Depuis des millénaires, la coutume de fumer le chanvre est abondamment répandue en Afrique.
On fait du chanvre un usage rituel et religieux, notamment pour entrer en état de transe. Les anciens cultivaient du chanvre surtout pour soigner les malades.

Au Congo, on trouvait sous diverses formes, en particulier chez les tribus Kasaï,
un culte du « Riamba ». Les Baluba, par exemple, se réunissaient de nuit pour fumer le chanvre rituellement.

Le culte du Riamba, que pratiquaient les Baluba, fut introduit par le chef
Kalamba-Mukenge qui désirait créer une religion nouvelle. On détruisit les anciens fétiches et on mit à leur place le chanvre comme un moyen magique et universel de protection contre toutes les injures de la vie et comme symbole de paix et d’amitié.

Les habitants du Bashilenge s’appelaient Bena Riamba, « les fils du chanvre ».
Ils sont souvent décrits comme étant les tout premiers hippies.

De grandes plantations autour de leurs villages étaient cultivées en chanvre
et suffisaient à peine à leurs besoins.

L’usage du vin de palme leur était interdit, mais il leur était prescrit comme
un devoir de fumer le chanvre. Toutes les fêtes se terminaient, en fumant la pipe de Riamba (une grande calebasse mesurant jusqu’à un mètre de diamètre
et dont chacun tirait trois à quatre bouffées).

On concluait des pactes d’amitié et on traitait ses affaires.
Si quelqu’un commettait un méfait, on le condamnait à plusieurs pipes de chanvre. Il devait les fumer sous contrôle jusqu’à ce qu’il perde connaissance.

La pipe accompagnait les hommes en voyage ou à la guerre. Tous les soirs, les hommes se réunissaient sur la place principale pour fumer le chanvre.
Le silence nocturne était troublé par les quintes de toux des zélés fumeurs…

Sommaire
Les premiers médecins de la Grèce antique (6 pages).
Kalamba-Mukenge, fondateur du Riamba, par J. Maes (4 pages).
La maladie de Mathurin Régnier, par O. Brien (7 pages).
La musique dans l’antiquité et le moyen-âge (5 pages).

illustration en N/B
30 pages, 15 x 24 cm
livre broché, couverture souple

-


Cliquez sur le lien ebay pour nous y retrouver en tant que taille_doucier !

Contrées lointaines

Contrées lointaines, des livres, de la culture et du rêve…